Périmètre fonctionnel

Toutes les fonctionnalités

Gestion commerciale

Gestion de production

Logistique & WMS

Comptabilité

Business intelligence

PIM

CRM B2B

Apps internes

posia

Caisse mobile et connectée

tcbia

Scanner code-barres pour WMS

sellia

CRM mobile B2B (online / offline)

Négoce

Retail

E-commerce

Industrie

Agroalimentaire

Cession / rachat d’entreprise : le bon moment pour changer de SI ?

Puisqu’il est la clef de voûte de l’entreprise, le système d’information doit avoir la capacité d’évoluer avec elle. Lorsque ce système devient trop vétuste, ou que les évolutions ne sont plus possibles, il est vivement recommandé d’en changer pour éviter qu’il ne freine le développement de l’activité. De même, le rachat ou la cession d’une entreprise peut donner lieu à de nombreux changements en termes d’organisation. Le système d’information de l’entreprise peut lui aussi être impacté, jusqu’à être totalement remplacé.

Sommaire

Pourquoi changer le système d’information de son entreprise ?

Les chefs d’entreprise investissent des ressources importantes dans le développement et le maintien des systèmes d’information. En effet, ces derniers constituent la colonne vertébrale d’une entreprise. Ils se trouvent au cœur des processus, des produits et du management de celle-ci. Ils doivent donc permettre d’améliorer ses performances et générer de bons résultats.

Lorsque le système d’information vieillit ou qu’il devient trop coûteux, il arrive qu’il desserve l’entreprise. Il peut donc avoir l’effet inverse à celui escompté. A ce stade, il est nécessaire d’en changer pour une version plus moderne. En externalisant son système d’information sur le Cloud, l’entreprise entretient une plus grande visibilité quant à ses dépenses informatiques.

Changer son système d’information lors du rachat ou de la cession de l’entreprise

La vétusté n’est pas la seule raison pouvant inciter un chef d’entreprise à changer son système d’information. Plusieurs étapes de la vie d’une entreprise peuvent en effet amener à un changement du système d’information. Parce que cela constitue des changements majeurs au sein des entreprises, le rachat d’une activité peut constituer le moment idéal pour améliorer son système d’information.

Rachat de l’entreprise : changer son système d’information pour une meilleure stratégie

Lors du rachat d’une entreprise, de nouvelles opportunités peuvent apparaître. C’est le moment idéal pour revoir l’approche stratégique de l’entreprise, et donc de transformer son système d’information pour qu’il soit aligné avec celle-ci. Améliorer les performances de son système d’information permet aussi de mieux faire face à une concurrence de plus en plus rude.

Cependant, la vigilance est de mise. Un système d’information ne correspondant pas à la nouvelle stratégie de l’entreprise risquerait de causer des dysfonctionnements au sein même du nouveau SI, voire le rejet pur et simple de celui-ci. Une bonne pratique pour éviter cet écueil consiste à élaborer une stratégie en amont et à s’assurer de sa faisabilité.

Rachat d’activité : un nouveau système d’information pour accompagner l’évolution de l’entreprise

Une entreprise est en constante évolution. Son rachat peut être l’occasion de faire un bond considérable, notamment dans l’efficacité du système d’information. Quitter un système incapable de supporter l’activité correctement pour en choisir un autre, plus approprié et apte à accompagner l’évolution de son entreprise, contribue de manière significative à l’amélioration des performances.

banniere cas client nicodeme

Rachat d’activité : redéfinir les processus métier grâce à un nouveau système d’information

Le besoin de redéfinir ses processus métiers naît à l’instant où l’entreprise décide de changer ou d’améliorer ses règles de gestion. Le système d’information doit alors s’adapter aux changements des façons de travailler.

Rachat d’entreprise : l’occasion de passer au SaaS

Nombreuses sont les entreprises dont le système d’information d’origine fonctionne on-premise.

Le premier inconvénient du on-premise par rapport au SaaS, est que l’achat du logiciel et de la licence compte comme des dépenses d’investissement pour l’entreprise (capex).

L’abonnement au SaaS, lui, peut être soustrait du résultat de fin d’année, au même titre que les charges inhérentes à l’entreprise (opex).

De plus, contrairement au SaaS, un logiciel on-premise requiert une installation sur les serveurs de l’entreprise. Le on-premise demande ainsi de réunir un grand nombre de conditions : définition d’écran minimale, mémoire disponible dans le disque, compatibilité avec la suite bureautique utilisée…

Si le système d’information de l’entreprise fonctionnait jusqu’à présent en mode on-premise, le rachat peut être l’occasion de passer au SaaS et de profiter de tous les avantages de ce mode de fonctionnement :

N

Le SaaS s’appuie sur la technologie du Cloud

Ainsi, le système d’information peut être externalisé. Il n’est donc pas nécessaire d’installer quoi que ce soit au niveau des infrastructures de l’entreprise. La mise en place et les mises à jour se font plus rapidement et totalement indépendamment du système en place.

N

Le SaaS se veut plus flexible

Il s’adapte et évolue en fonction des besoins de l’entreprise. Il convient donc mieux aux structures qui souhaitent évoluer et croître. L’ajout d’options et d’utilisateurs sera plus facile à effectuer.

N

Le SaaS fonctionne sur un système d’abonnement

L’achat de produit ou de licence n’est pas requis. De plus, le prix d’un système d’information basé sur le SaaS comprend les droits d’utilisation, l’hébergement , les services de maintenance et parfois les mises à jour régulières..

N

Une simple connexion à internet suffit pour accéder au logiciel

Smartphone, ordinateur ou tablette : tous se connectent facilement à l’outil. Les données restent accessibles à tout moment.

N

Pas d'installation locale requise

On peut aussi noter qu’il est plus facile de migrer d’un modèle “On premise” à un modèle SaaS que l’inverse car aucune installation locale n’est requise. Une phase transitoire peut être mise en place en faisant fonctionner les 2 modes en parallèle permettant ainsi une migration en biseau .

On a coutume d’affirmer que les Etats-Unis ont toujours une longueur d’avance. Si c’est le cas, les solutions SaaS ont sans doute de beaux jours devant elle dans l’hexagone. En effet, une étude du Panorama Consulting Solutions nous apprend que le SaaS a représenté 78% des acquisitions d’ERP en 2018 aux USA.

banniere cas client nicodeme

Archipelia : la solution ERP SaaS pour les PME

Archipelia est prêt à répondre à la demande !

Depuis 2004, cette solution ERP full web SaaS accompagne les professionnels du négoce, de l’industrie, du retail et de l’e-commerce dans leur transformation digitale.

Parmi ses principales caractéristiques son côté « multi » : multi-sociétés, multi-devises, multi-tenant. La sécurité et la confidentialité qu’assure la solution SaaS Archipelia à ses utilisateurs, couplées à un fort aspect collaboratif, en font le partenaire privilégié des entreprises en pleine période de cession ou de rachat.

Vous avez un projet ERP ?

Découvrez nos derniers articles

Taux de rotation : définition & comment le calculer

Taux de rotation : définition & comment le calculer

SommaireAfin de rester compétitive, une entreprise doit prendre en compte une série d’indicateurs détaillant ses performances. Parmi ceux-ci, le taux de rotation permet de chiffrer la fréquence à laquelle les stocks sont renouvelés sur une période donnée. Mais comment...

lire plus
ERP vs. MRP : Quelles sont les différences ?

ERP vs. MRP : Quelles sont les différences ?

SommaireGrâce au développement d’internet et des technologies numériques, le secteur industriel s’est fortement modernisé. Aujourd’hui, il est devenu commun d’utiliser des outils innovants d’aide à la gestion de la production. Parmi ces solutions, on retrouve les...

lire plus
Shares