Calcul stock moyen : tout comprendre de cette valeur

Une gestion des stocks efficace constitue un enjeu stratégique incontournable pour toute entreprise.

Une maîtrise approfondie de ses réserves est en effet essentielle pour piloter son activité avec précision et éviter les pièges du surstockage.

Dans ce contexte, le calcul du stock moyen revêt toute son importance. Cette approche vise en effet à optimiser la gestion des stocks en définissant avec précision les besoins en fonds de roulement et en anticipant les flux logistiques.

Éviter les coûteuses erreurs que sont le surplus de stocks ou les ruptures d’approvisionnement est au cœur de cette démarche.

L’objectif de cet article est de revenir sur le rôle du stock moyen et ses atouts dans la gestion logistique. Voici donc comment le calculer de manière pertinente, et surtout comment en tirer profit pour renforcer la santé financière et opérationnelle de son entreprise.

Le stock moyen : définition

Ce qu’on appelle le stock moyen correspond tout simplement à une évaluation de la moyenne des stocks détenus sur une période déterminée. Période qui peut varier, allant d’une fin de mois à un trimestre, un semestre ou une année. Son atout premier est de proposer une vision éclairée de l’évolution des stocks, en se basant sur une moyenne plutôt que sur des chiffres ponctuels. Il sert ainsi de base pour le calcul de divers indicateurs clés de la performance logistique.

Le stock moyen étant par définition… une moyenne, il convient d’identifier la période de calcul la plus pertinente par rapport à l’activité, que ce soit au niveau mensuel, trimestriel, annuel, ou autre. Son calcul est d’autant plus nécessaire pour les entreprises soumises à des fluctuations significatives, que ce soit en raison des variations d’activité ou des prix des matières premières

Car les avantages du stock moyen sont multiples. Il offre par exemple une vue d’ensemble sur l’état moyen des stocks, permettant ainsi de mieux appréhender les variations et les tendances. Et il permet de déterminer les données essentielles pour éviter les risques de rupture de stock et de surstockage, à savoir :

 

    • L’état moyen du stock ;
    • Le taux de rotation des stocks (nombre de fois où il faut le renouveler pendant une période donnée) ;
    • Le taux de couverture (nombre de jours de production que le stock permet de couvrir).

Une gestion des stocks efficace constitue un enjeu stratégique incontournable pour toute entreprise.

Une maîtrise approfondie de ses réserves est en effet essentielle pour piloter son activité avec précision et éviter les pièges du surstockage.

Dans ce contexte, le calcul du stock moyen revêt toute son importance. Cette approche vise en effet à optimiser la gestion des stocks en définissant avec précision les besoins en fonds de roulement et en anticipant les flux logistiques.

Éviter les coûteuses erreurs que sont le surplus de stocks ou les ruptures d’approvisionnement est au cœur de cette démarche.

L’objectif de cet article est de revenir sur le rôle du stock moyen et ses atouts dans la gestion logistique. Voici donc comment le calculer de manière pertinente, et surtout comment en tirer profit pour renforcer la santé financière et opérationnelle de son entreprise.

Le stock moyen : définition

Ce qu’on appelle le stock moyen correspond tout simplement à une évaluation de la moyenne des stocks détenus sur une période déterminée. Période qui peut varier, allant d’une fin de mois à un trimestre, un semestre ou une année. Son atout premier est de proposer une vision éclairée de l’évolution des stocks, en se basant sur une moyenne plutôt que sur des chiffres ponctuels. Il sert ainsi de base pour le calcul de divers indicateurs clés de la performance logistique.

Le stock moyen étant par définition… une moyenne, il convient d’identifier la période de calcul la plus pertinente par rapport à l’activité, que ce soit au niveau mensuel, trimestriel, annuel, ou autre. Son calcul est d’autant plus nécessaire pour les entreprises soumises à des fluctuations significatives, que ce soit en raison des variations d’activité ou des prix des matières premières

Car les avantages du stock moyen sont multiples. Il offre par exemple une vue d’ensemble sur l’état moyen des stocks, permettant ainsi de mieux appréhender les variations et les tendances. Et il permet de déterminer les données essentielles pour éviter les risques de rupture de stock et de surstockage, à savoir :

 

    • L’état moyen du stock ;
    • Le taux de rotation des stocks (nombre de fois où il faut le renouveler pendant une période donnée) ;
    • Le taux de couverture (nombre de jours de production que le stock permet de couvrir).
Bannière Guide Projet ERP Mobile

Comment calculer le stock moyen ?

Le calcul du stock moyen demeure relativement simple. Il suffit d’additionner la valeur du stock en début d’année à celle en fin d’année, puis de diviser la somme obtenue par deux. La formule se présente ainsi :

Stock moyen = (Stock Initial + Stock final) / 2

Le stock initial représente le niveau de stock au commencement de la période, tandis que le stock final désigne le niveau de stock à la clôture de la période. Cette formule offre un aperçu significatif de l’évolution du stock sur la période considérée. Elle se prête aisément à l’application, même pour les entreprises dont les opérations de gestion de stock peuvent s’avérer complexes.

L’application de cette simple formule constitue une base solide pour la prise de décisions éclairées en matière de gestion logistique et d’optimisation des flux de produits. Mais également, on l’a vu, au calcul d’autres indicateurs de performance.

Le taux de rotation des stocks

Le taux de rotation des stocks offre un aperçu de la dynamique de l’approvisionnement et de la performance opérationnelle d’une entreprise. Ce taux est calculé en divisant le chiffre d’affaires (ou le coût d’achat des marchandises) de la période sélectionnée par le stock moyen correspondant à cette même période.

Ce paramètre apporte une visibilité déterminante sur la chaîne d’approvisionnement. Un taux de rotation élevé indique un renouvellement rapide des stocks, qui prévient le surstockage et signale une utilisation optimale de l’espace d’entreposage. Cependant, cette rapidité peut entraîner un risque de pénurie, nécessitant la mise en place d’un stock de sécurité pour parer à toute éventualité.

Lire aussi : Stock de sécurité : comment se prémunir des ruptures de stock

Inversement, un taux de rotation faible peut signaler la présence d’un « stock dormant ». Dans ce cas, le stock occupe beaucoup d’espace, ce qui engendre des coûts de stockage importants. Il peut résulter d’une gestion inadéquate ou de changements dans la demande.

Le taux de rotation des stocks

Le taux de rotation des stocks offre un aperçu de la dynamique de l’approvisionnement et de la performance opérationnelle d’une entreprise. Ce taux est calculé en divisant le chiffre d’affaires (ou le coût d’achat des marchandises) de la période sélectionnée par le stock moyen correspondant à cette même période.

Ce paramètre apporte une visibilité déterminante sur la chaîne d’approvisionnement. Un taux de rotation élevé indique un renouvellement rapide des stocks, qui prévient le surstockage et signale une utilisation optimale de l’espace d’entreposage. Cependant, cette rapidité peut entraîner un risque de pénurie, nécessitant la mise en place d’un stock de sécurité pour parer à toute éventualité.

Lire aussi : Stock de sécurité : comment se prémunir des ruptures de stock

Inversement, un taux de rotation faible peut signaler la présence d’un « stock dormant ». Dans ce cas, le stock occupe beaucoup d’espace, ce qui engendre des coûts de stockage importants. Il peut résulter d’une gestion inadéquate ou de changements dans la demande.

Le taux de couverture

Le taux de couverture, quant à lui, apporte de la perspective sur la capacité d’une entreprise à répondre efficacement à la demande de ses clients. Ce taux se calcule simplement en divisant le stock moyen par la demande moyenne sur une période donnée.

Cet indicateur est tout à fait pertinent dans la gestion et l’amélioration des approvisionnements. Son rôle consiste à assurer que l’entreprise dispose des produits en quantité suffisante et au moment opportun pour répondre à la demande du marché. En comprenant et maîtrisant les flux entrants, il devient possible de minimiser les risques de surstockage, avec les coûts inutiles qui les accompagnent, sans pour autant risquer la rupture de stock. Bref, de trouver le juste équilibre.

Stock moyen : pour résumer

Qu’il s’agisse de limiter les risques d’excédents – ou au contraire de rupture de stock –, de réduire les coûts, d’obtenir une meilleure visibilité sur les fluctuations… Le calcul du stock moyen représente une étape clé dans la gestion des stocks d’une entreprise. Une bonne optimisation des ressources va en effet avoir un impact bénéfique notable sur la satisfaction client, en étant capable d’assurer la disponibilité des produits en temps voulu. Cette approche offre ainsi des avantages en termes d’efficacité, de compétitivité et de rentabilité.

Cependant, optimiser le stock moyen présente également des défis. L’équilibre entre les coûts opérationnels et les objectifs de service client doit être constamment pris en compte. Une attention particulière doit être portée à la mise à jour régulière des données et des prévisions afin de maintenir l’efficacité de cette gestion. Dans ce but, l’idéal est de pouvoir recourir à un logiciel fiable.

Archipelia, logiciel de gestion des stocks automatisé, vous apporte les outils nécessaires pour garder la maîtrise sur vos flux logistiques et anticiper les variations de la demande. Intégrez et suivez vos indicateurs de performance avec notre ERP SaaS multi-métier, une solution clé en main pour vous faciliter la vie. Demandez une démo !

Bannière Guide Projet ERP Mobile

Découvrez nos derniers articles

ERP vs. MRP : Quelles sont les différences ?

ERP vs. MRP : Quelles sont les différences ?

SommaireGrâce au développement d’internet et des technologies numériques, le secteur industriel s’est fortement modernisé. Aujourd’hui, il est devenu commun d’utiliser des outils innovants d’aide à la gestion de la production. Parmi ces solutions, on retrouve les...

lire plus
Stock actif : comment l’évaluer ?

Stock actif : comment l’évaluer ?

SommaireLe stock actif, que l’on appelle également « stock cyclique », est un élément clé de la gestion logistique des entreprises, qu'elles soient spécialisées dans la production, la distribution ou la vente au détail. Le terme désigne la quantité de stock nécessaire...

lire plus
Périmètre fonctionnel

Toutes les fonctionnalités

Gestion commerciale

Gestion de production

Logistique & WMS

Comptabilité

Business intelligence

PIM

CRM B2B

Apps internes

posia

Caisse mobile et connectée

tcbia

Scanner code-barres pour WMS

sellia

CRM mobile B2B (online / offline)

Négoce

Retail

E-commerce

Industrie

Agroalimentaire

Shares